Dans un monde hyper connecté, est-il possible de se déconnecter ?

Pour le coup, je ne vais pas te mentir : Je n’avais pas du tout prévu de me déconnecter totalement pendant mes vacances. D’ailleurs, depuis que je suis entrepreneuse, je n’avais jamais vraiment réussi à le faire ! Je ressentais constamment ce besoin de poster, de vérifier les likes ou les commentaires, de répondre aux DM, etc…

Lundi 22 juillet 2019, le soir …

Il me reste quelques jours avant de prendre la route pour un roadtrip au Maroc. Je suis en train de finir l’écriture de mes 31 publications pour les planifier au moins d’Août. Tout est prêt, je peux relâcher la pression ! Le soir, avant de m’endormir, je commence à réfléchir. Si je publie les 31 posts, cela sous-entend que je dois rester à l’écoute. Bah, oui, et s’il y a des commentaires ? Je ne peux les ignorer ! Et si on m’écrit en DM ? Je ne vais pas attendre 1 mois pour y répondre. Et si … et si … Ainsi, s’enchaînent des dizaines de questions qui me font prendre conscience que j’ai besoin de déconnecter des réseaux sociaux. Je ne me sens pas encore prête à ignorer les notifications. Pas du tout ! Je sais que si poste, je vais assurément être incitée à consulter mes comptes.

 

Ma solution va te paraître radicale mais je de NE RIEN PROGRAMMER ! Oui, oui, tu lis bien. Je décide de couper les ponts avec mon audience pour me reconnecter avec moi-même. Bizarrement, la décision est facile à prendre. Je suis hyper connectée en temps normal. Clairement, pas une journée ne passe sans que je sois sur mon téléphone. Les réseaux sociaux et le web sont mon outil de travail. Il est donc normal (ou pas) que j’y sois accrochée.

 

Mais pour les vacances, je ne veux pas que les réseaux sociaux prennent le dessus. Alors, me voilà partie pour quelques semaines sans réseaux 😱

Les premiers jours … la prise de conscience commence.

Dimanche 28 juillet, 11h ! Nous démarrons la voiture, cap vers le Sud pour un périple de 3000km avant d’arriver dans notre village, région d’Agadir.
Je suis assise côté passager. Nous discutons. Je lis. Mais le temps passe lentement, très lentement. Si lentement que j’ai envie de craquer !

Je te laisse imaginer le degré de mon envie d’aller sur les réseaux. Je veux voir les stories moi, je veux partager avec toi. Mais il faut que je tienne. Plus j’y pense, plus je me dis mais c’est fou comme je suis addict aux réseaux. Durant l’année, je ne m’en rendais pas vraiment compte parce que je travaille sur les réseaux. Mais en réalité, même le soir, je squattais mon téléphone à regarder les stories, à commenter, etc… En vrai, je suis une droguée des réseaux sociaux ! Et là, je prends peur. Je me dis, non, mais c’est pas bon tout ça. Il faut vraiment que j’arrive à changer mon comportement face aux réseaux sociaux. Les quelques jours sur la route commencent à me faire prendre conscience des choses que je ne veux plus dans ma vie entrepreneuriale et personnelle.

La digitale detox …

Ce mot, Digitale Détox, je l’ai découvert via l’une de mes friendpreneurs Sabrina de Sconsulting. Et bien, c’est exactement ce qui se passe durant ces quelques semaines de pause. Je suis littéralement en phase de désintoxication des réseaux sociaux, et assez vite d’ailleurs ! Je suis d’abord passée par la phase “je veux regarder mon compte” telle une addict au sucre qui veut son litre de C***. C’est bien connu : plus on te prive de quelque chose, plus tu chercheras à l’avoir ! Heureusement, c’est l’histoire de quelques jours, surtout durant le trajet en voiture. Je m’ennuie parfois et j’ai besoin de m’occuper. Je fais quand même 2 ou 3 posts pour expliquer à mon audience mon choix de me déconnecter et ma disparition momentanée des radars. Mais j’ai du faire 1 ou 2 stories pour souhaiter une bonne fête, pas plus !

A ma grande surprise, très rapidement, je ne ressens plus le besoin de vouloir me connecter. Je savoure les moments en famille au bord de la plage au Nord du Maroc où nous avons fait une halte d’une semaine avant de partir vers notre village. Plus je me concentre sur l’instant présent auprès de mes proches, mon essentiel comme j’aime les appeler, moins je songe à me connecter. Tu l’auras donc compris, pour éviter de penser à ce qui te manque, occupes-toi et concentre-toi sur autre chose de plus plaisant.

Les points positifs

1. Incontestablement, le premier point positif est d’avoir pu passer des moments de qualité pendant la totalité de mes vacances sans être interrompue par des notifications ou cette envie irrésistible de me connecter.

 

2. J’ai enfin compris que les réseaux sociaux n’étaient pas si vitals à mon bien-être personnel. Bien au contraire, tout le temps que je passe sur les réseaux n’est pas forcément utile à mon business mais nuit à mon équilibre entre vie pro et vie perso.

 

3. J’ai appris à m’occuper autrement que devant l’écran de mon téléphone. J’ai pas mal lu. J’ai beaucoup chahuté avec mes fils, surtout dans la piscine. Avant, j’aurais plus eu tendance à faire bronzette scotchée à mon téléphone.

 

 

Les points moins positifs

Les aspects négatifs que je relève sont en rapport avec le business.

1. L’algorithme Insta n’a pas apprécié que je prenne des vacances. Et oui, poster très peu et ne pas faire de story ne font pas bon ménage avec la visibilité sur les réseaux sociaux. Mes statistiques ont considérablement diminué. Je suis passée en 5 semaines de 250 visites de profils au cours des 7 derniers jours à 18 🙈 Autant te dire que je faisais moins la fière en voyant ce chiffre en rentrant.

 

2. Certaines de mes abonnées habituées à ce que nous nous parlions plusieurs fois par semaine se sont inquiétées de mon silence. Ah oui ! je ne te l’ai pas précisé : j’ai aussi supprimé toutes les applis en rapport avec le travail (whatsapp, messenger, mails). J’étais donc bel et bien injoignable.

Et si c’était à refaire ?

La réponse est simple. je referais tout pareil à une exception près : je préviendrais mes chers friendpreneurs de mon indisponibilité à l’avance.
Cette déconnexion des réseaux sociaux m’a permis d’y voir plus clair dans les effets qu’ils ont sur mon quotidien. D’ailleurs, depuis que je suis rentrée, mon téléphone est moins greffé à ma main comme c’était le cas auparavant. J’ai pris la décision de le mettre en OFF quand je suis avec mes fils ou en famille. Je compte aussi le mettre en OFF les jours où je décide de ne pas travailler. Cette expérience à vraiment été bénéfique pour moi et je suis convaincue qu’elle a véritablement changé mon raport avec les réseaux sociaux.

BONUS : 3 conseils pour une parfaite Digitale Detox

1. OSE !

C’est simpliste dit comme ça. Mais c’est exactement ce qu’il faut faire. Ose oublier les réseaux, le temps d’une journée, d’un week-end, d’une semaine, voire plus. Tu verras très vite les effets bénéfiques de cette déconnexion. Je ne me pensais pas capable de passer une journée sans et pourtant, j’ai passé plus de 4 semaines sans me connecter à mes comptes pros ! Si j’ai réussi à le faire, tu peux aussi y arriver.

 

2. OCCUPE-TOI !

Lorsque tu es autant habituée aux réseaux sociaux, le fait de te connecter et d’y passer du temps est devenu un automatisme. Tu le fais sans réfléchir, c’est une habitude. Pour t’en détacher, il va falloir indéniablement trouver comment occuper tout ce temps que tu passes sur les réseaux.

Si tu penses ne pas passer beaucoup de temps sur instagram par exemple, consulte ton activité sur l’application. Sur ton profil, cliques sur les 3 traits en haut à droite, puis sur paramètres et enfin votre activité. Quel temps passes-tu en moyenne chaque jour sur les réseaux ? La 1ère fois que je l’ai regardé, début 2019, j’étais à plus de 4 heures !!! J’ai diminué petit à petit et j’en suis aujourd’hui à 1h45. J’aimerais passer en dessous de la barre des 1h. Je suis certaine d’y arriver. Tu peux même définir un rappel quotidien qui te prévient quand tu as atteint ton quota journalier.

 

3. SAVOURE L’INSTANT PRÉSENT !

Et là, tu te dis, c’est quoi ce conseil perché ? Pourtant, il te suffit de t’autoriser à kiffer pleinement chaque moment en dehors du virtuel de ta journée pour te rendre compte qu’ils sont tellement plus importants. Tes abonnés seront encore là après ta ballade en famille ou ton week-end en amoureux. Pense à vivre ta vie réelle avant ta vie virtuelle.

Voilà comment j’ai vécu ma digitale détox. Je serais ravie d’avoir ton avis en commentaire.

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux où je vous partage mon quotidien de Serial Entrepreneuse

6 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer6
Partagez